Le domaine

de la bastide du Canadel, terre de rapport…
…à la Grange du clos Ambroise,
écolieu artistique et culturel
– en son jardin

patrimoine-bati-legende

Sur le domaine du clos Ambroise, anciennement nommée bastide du Canadel au 17ème, la nature a quelque peu repris ses droits et c’est une magie permanente que de découvrir au milieu de ‘‘sauvageonnes’’ quelques plantes ornementales ou nourricières, ou autres vestiges de canaux et sentes d’animaux.

Un joyeux fouillis ordonnancé par des bâtiments établis selon l’implacable logique économique et fonctionnelle du paysan d’antan.

jardinier...

 

Ce patrimoine – architectural, végétal, humain – a la saveur de la sagesse séculaire des anciens, rehaussé d’une touche contemporaine qui s’interroge sur la place de l’homme du XXIème siècle dans son environnement : comment cultiver son jardin, se souvenir des anciens, respecter son environnement ?

 

la Grange du clos Ambroise, nouvel espace de transition écologique.

C’est sur cet ancien domaine agricole de 6 hectares que le projet de l’association la Grange du clos Ambroise a vu le jour en avril 2009.
Consciente des enjeux paysagers, écologiques et patrimoniaux, l’association a logiquement et rapidement qualifié le domaine d’éco lieu artistique et culturel, en son jardin, affirmant ainsi sa vocation environnementale.

jardin-2

Depuis le néolithique, le paysan façonne son territoire :
défrichement, brûlis, cultures ou pâturages composent une nouvelle mosaïque aux mille lignes, points,tâches, trames – sauvages ou régulières.
Un vocabulaire propre à cet artisan du paysage, qui raconte – pour qui prend le temps de les lire – les épisodes d’une activité nourricière cohérente, ancrée dans l’histoire et fondée sur les ressources disponibles.

Trait d’union entre savoir-faire traditionnels et pratiques écoculturales contemporaines, la Grange du clos Ambroise s’inscrit dans le paysage comme nouvel espace de transition écologique.